Entretien du système

1.  Les détails de la mise en service du système

La fosse septique doit être remplie d’eau claire immédiatement après son installation. Le réservoir septique devra par le fait même être rempli d’eau claire après chaque vidange de celui-ci.  La mince couche de boue qui subsiste au fond du réservoir devra être laissée en place, car celle-ci favorisera une reprise de l’activité bactérienne plus rapidement.

2.   Les détails de l’entretien du système

Le réservoir septique devra être vidangé conformément aux dispositions de l’article 13 du règlement Q-2, r.22, soit aux deux ans dans le cas d’une utilisation annuelle et aux quatre ans dans le cas d’une utilisation saisonnière. La saison estivale ou le début de l’automne sont les meilleurs moments pour vidanger la fosse septique. Comme la terre n’est pas gelée, il est facile d’accéder à la fosse et l’action biologique dans la fosse peut recommencer avant qu’il fasse trop froid (les micro-organismes préfèrent la chaleur). Au printemps, si la nappe phréatique se situe près de la surface du sol, à cause de la neige fondante, elle peut exercer une si grande pression sous la fosse vide que cette dernière peut émerger du sol. Ce problème est le plus souvent associé aux fosses légères faites de polyéthylène ou de fibre de verre, qu’à celles qui sont faites en béton.

Le préfiltre devra être nettoyé sur une base annuelle. Le nettoyage consiste tout simplement à retirer le préfiltre et à l'arroser avec un jet assez fort pour dégager les particules qui y sont emprisonnées, puis de le remettre en place.

3.   Substances à ne pas jeter dans les appareils sanitaires

Étant donné que les installations septiques ont besoin des micro-organismes pour la décomposition des déchets, il est important de ne pas les « empoisonner ». Même une petite quantité de peinture, de solvant, de décapant, de dissolvant de vernis à ongles ou de tout produit de nettoyage évacué ou versé dans les tuyaux peut tuer les bactéries qui décomposent les matières organiques dans les eaux usées. Les désinfectants ménagers, comme l’eau de Javel et les nettoyeurs de toilette, peuvent être utilisés avec modération sans nuire au bon fonctionnement de l’installation septique. Toutefois, l’emploi immodéré des désinfectants peut détruire les bactéries de la fosse septique. Favorisez plutôt l'usage de produits nettoyants biodégradables. Certains fabricants recommandent l’utilisation de produits soit pour nettoyer soit pour amorcer ou intensifier la digestion des boues (additifs pour fosse septique, tel que des enzymes). 

Évitez de jeter dans l’installation septique des substances qui ne se décomposent pas naturellement ou qui se décomposent très lentement comme par exemple :

  • Huiles, graisses et gras

  • Couches jetables, tampons et leur contenant

  • De grandes quantités de javellisant

  • Condoms, essuie-tout, papiers mouchoirs, papier hygiénique de marque Charmin

  • Litière pour chats, matières plastiques, filtres à cigarette

  • Marc de café, coquilles d’œuf et autres déchets de cuisine

  • Cheveux

  • Mouchoirs

  • Produits pétroliers, peintures et solvants

  • L’eau de lavage à contre-courant (back wash) d’un adoucisseur d’eau ou d’autres

       systèmes de traitement d’eau potable

  • Les broyeurs à déchets installés sous l’évier sont également à proscrire.

Autrement dit, l’installation septique n’est pas une poubelle à déchets. Seulement les matières fécales et les eaux usées par la lessive, le lave-vaisselle ou lavage manuel de la vaisselle, le lavage d’hygiène corporelle, la douche ou le bain, l’eau servant à laver le plancher ou les murs devront passer par la fosse. N’oubliez pas que votre installation septique est de type résidentiel et non commercial.

Il est défendu :

  • De relier des conduites de drainage ou la gouttière du toit de la résidence aux installations septiques

  • De modifier la configuration de votre installation septique. Si vous effectuez des travaux d’aménagement paysager, n’oubliez pas de consulter votre plan de localisation de l’installation septique afin d’éviter qu’elle soit endommagée.

4.    Pourquoi surveiller la consommation d’eau?

Chaque fois que vous évacuez de l’eau vers la fosse septique, une quantité égale d’eau se déplace vers le champ d’épuration. Plus les eaux usées demeurent longtemps dans la fosse septique, plus l’effluent est débarrassé des matières solides et organiques en suspension. En revanche, si l’eau passe trop rapidement à travers l’installation (lorsqu’un ménage utilise beaucoup d’eau), les solides n’auront pas le temps de se déposer au fond de la fosse avant que l’effluent n’atteigne le champ d’épuration. C’est pourquoi il faut, autant que possible, réguler la quantité d’eau évacuée dans l’installation septique. Par exemple, au lieu de faire toute la lessive le samedi, étalez le travail sur toute la semaine. Vous pouvez aussi réduire votre consommation d’eau en installant des dispositifs pour économiser l’eau sur les appareils sanitaires et en faisant fonctionner la laveuse ou le lave-vaisselle seulement lorsqu’ils sont remplis. Réparez les robinets qui fuient et soyez à l’affût des toilettes qui coulent (une toilette qui coule peut gaspiller une énorme quantité d’eau et peut lessiver la fosse septique). L’eau issue du drainage des fondations (pompe de puisard) et le condensat du générateur de chaleur ne doivent pas passer par l’installation septique.

© Erik Stuyck  T.P.  Membre O.T.P.Q #14798